ACTUALITÉ / auteur

!!!! CE SITE RESTE EN "ARCHIVES", MON ACTUALITÉ À PRÉSENT :

https://claudecolson.wordpress.com/ !!!!!!!!!!!!!!!!!

TRES IMPORTANT !!!!    Bonjour à tous,

Ce 11 décembre 2014, je viens d'ouvrir un blog qui sera beaucoup consacré à mes livres et écrits , mais pas seulement ; j'y mettrai également des infos utiles, des réactions, etc, diverses choses qui se construiront au fil du temps.
Ce blog est encore sommaire, cependant je compte l'étoffer au plus vite afin qu'il remplace efficacement cesite 

-----------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

UN an d'expérience aux éditions du Banc d'Arguin :

 

Le 1er octobre 2014
MON EXPÉRIENCE de 13 mois, après la sortie d'un livre aux ÉDITIONS DU BANC D'ARGUIN, .

Je passe sur cette sortie retardée de 8 mois, ce qui peut arriver, mais ayant été échaudé par les pratiques de l'éditeur envers moi durant plus d'un an, je l'ai mis en garde dès le 24 mai, puis le 22 juin, enfin le 10 septembre derniers sur l'intérêt que j'attachais à ce qu'il satisfasse à ses obligations contractuelles quant à l'arrêt des comptes fixé au 30 juin, suivi normalement de mon information dans les 3 mois.

Comme très souvent, il n'a daigné répondre à aucun de ces messages et, de plus, je n'ai reçu aucune information sur l'arrêt de comptes. Je rends donc public aujourd'hui mon bilan d'un an de pratique post-parution avec cette maison d'édition.

J'ai envoyé un message (sans réponse) le 5 juillet dernier , où je listais quelques problèmes :

- je n'ai pas reçu de maquette définitive pour donner le BAT du livre,

- il n'y a pas eu de véritable travail éditorial de l'éditeur (nombreuses coquilles constatées post-parution)( n'ayant pas vu la maquette finale, j'ai demandé de réduire le premier tirage à 50, alors qu'il se proposait d'en tirer 100)

- Service de Presse (SP) accepté, mais fourni très hors-délai à xxxx pour un concours (j'ai dû suppléer en urgence suite à l'appel de l'organisatrice)

- non-réponse à de multiples mails, MP, attitude dilatoire au TÉL. ("je vais faire...") non suivie des faits

- retirage prévu dès octobre 2013 (il m'a demandé 2 fois les corrections pour cela, fournies bien entendu) et non effectué à ce jour

- non inscription à la BNF, pourtant obligatoire

- non fourniture du SP au Choix des libraires, contrairement à son affirmation (en tout cas le livre n'est pas sur le site)

- pas de réponse à ma demande de participation au concours des écrivains bretons, ni à celle d'inscription sur dilicom, 

- pas de suite à la proposition de participation au salon d'éditeurs (gratuit et fourni quasiment clés en mains) de Saint-Mandé malgré son intérêt déclaré et ses propos "j'ai envoyé le dossier". Ensuite, aucune nouvelle, aucune explication.

- non-fourniture de livres à un espace culturel demandeur, pour signature ; pas de réponse de sa part malgré un "je vous rappelle" dit par lui à leur responsable. Evénement forcément annulé 

- idem à un salon du livre : (demande de livres de la libraire organisatrice, aucune réponse de sa part)

- promesse de l'éditeur au gérant de la librairie de X de lui envoyer des livres, pour séance de signature, non tenue sans qu'il leur ait donné la moindre nouvelle

- tirage contractuel de 150 non respecté pour le moment (voir plus bas)

- faiblesse des ventes les 6 premiers mois malgré ses 104 libraires clientes et 5 bibliothèques (cf son site et FB) : il m'a dit 6 ex. vendus (en 6 mois, et en plus j'avais fait à la sortie un mailing général).

Alors qu'il m'a remis les livres le 5 septembre 2013, combien de fois ai-je dû pleurer pour avoir droit à ma couverture sur ses deux pages F.Book ? ( 6 février pour son "journal" et 18 février pour sa "page", plus de 5 mois après la sortie et encore, une photo sèche sans aucun commentaire ni résumé de s part, contrairement à ce qu'il faitpour les autre livres)
---------------------------------

le 10 septembre, lors de ma 3 ème demande de l'arrêt des comptes (sans réponse), je lui ai en outre fait part de ceci : 

- aucune invitation à quelque événement littéraire que ce soit à son initiative, pas de mise en avant comme pour d'autres, alors que mon livre est l'un des derniers titres parus. 
----------------------------

Le contrat stipule un premier tirage de 150 minimum (sans condition d'achat de ma part ou de quiconque). L'éditeur s'est, à ma connaissance, arrêté aux 50 premiers, retirerait et ne me fournirait (tout comme il me l'a dit pour un libraire qui voulait organiser une signature) que s'il y a achat de ma part (ou de ce libraire) et paiement à la commande.

 

Suite tout aussi édifiante  12 janvier 2015
Suite (hélas) de mes mésaventures avec les éditions du banc d'Arguin,

J'ai déjà publié un billet dénonçant un nombre invraisembable de leurs manquements à mon encontre durant 13 mois.(1 er octobre, lecture toujours possible).
Le 25 novembre dernier, je les ai mises en demeure, entre autres, de me rendre, notamment pour défaut d'expoitation, mes droits sur le roman "La fin, les moyens" paru chez elles le 5 septembre 2013 (date où j'ai reçu des exemplaires en nombre).

Elles ont accédé à ma demande, par mail, le 3 décembre 2014, ajoutant : "Je vous communiquerai sous quelques jours les quantités vendues en 2013 et 2014 ( jusqu’au jour de la réception de votre lettre ) Les droits d’auteurs inhérents à ces ventes vous seront réglés déduction faites des livres achetés et actuellement non payés en même temps . J’ose espérer qu’après cette réception vos invectives cesseront. "

Je m'inscris bien évidemment en faux contre l'allégation de la dernière phrase, mais je constate que, ce 12 janvier 2015, elles n'ont une fois de plus donné suite en rien.
Je précise que la reddition de comptes prévue contractuellement le 30 juin et le 31 décembre 2014 n'a jamais eu lieu et que j'ignore totalement le nombre de ventes réalisées ni ai touché le moindre droit (je garde en caution pour l'instant 4 livres leur appartenant, que je n'ai du reste jamais achetés : c'était pour dépôt-vente, à leur initiative).
De plus, à ce jour, le livre est toujours – sans interruption depuis le 3 décembre, date de restitution de mes droits sur le texte - en vente à leur catalogue...
Je les ai en vain invitées à plusieurs reprises et dès le 11 novembre 2014 à me contacter pour régler le problème du stock qui, m'avaient-elles dit en juin – était alors de 5 (aucun retirage ne m'a été signifié).
Devant ce silence généralisé, que j'estime des plus méprisants, je les ai relancées les 15, 24, 31 décembre ainsi que les 7 et 10 janvier. Egales à elles-mêmes, elles ne m'ont donné aucune réponse ni eu la moindre réaction.
Je vous laisse juges d'un tel comportement de la part des éditions du banc d'Arguin...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 


Je suis particulièrement heureux de pouvoir vous annoncer que le Père Noël va passer pour moi :
mes "Saisons poétiques en train" (voyages au fil de la vie), rédigées 7 ans durant, 80 poèmes, vingt textes courts en prose, ordonnés en voyages d'automne, d'hiver, de printemps, d'été et derniers voyages en train seront disponibles chez l'éditeur Hugues Facorat avant Noël. A 13 euros seulement.
Je suis venu à l'écriture par la poésie il y a près de 20 ans et ce 8 e livre est mon premier "vrai" recueil de poésies, un retour aux sources.
Premier poèmes (voyages d'automne)

ET OMNIA VANITAS

7 h 10, c'est la nuit du matin
D'un novembre sans fin.
Dans la ville endormie, le froid, comme moyen.
Il marche.

Il doit prendre le train
Et pourrait dire "son" train.
Il n'entend que ses pas
Ou l'auto qui va là.
Il vit.

Peu de chose à admirer,
L'ombre dense tout a phagocyté.
Le sac pèse à l'épaule,
Il en change ; c'est drôle
Comme il l'a fait d'instinct,
Un geste parmi d'autres, le train-train.
Il pense.

Dessus la rue, les guirlandes éteintes d'un Noël prochain.
Et la vie le traverse et s'en va,
Un peu plus chaque instant, au funeste compas
De ses jambes qui martèlent le bitume,
Gigantesque cadran, carrefour béant de toutes nos solitudes

[url=http://www.servimg.com/view/16952697/79][img]http://i59.servimg.com/u/f59/16/95/26/97/train_10.jpg[/img][/url]

 

 

CADEAU : les 15 premières pages du roman sentimentalo-policier , court : Aimez-vous la danse ?

Streaming Aimez-vous la danse ?

DISPONIBLE /  Sortie hier 30 juin (e-book et papier)de mon 7 ème livre et 3ème novella "Aimez-vous la danse ?"

Une fiction mi-sentimentale, mi-policière, à la fois légère et grave (je fais dans l'entre-deux :)  ) qui pourrait se lire en été, par exemple.

15 premières pages, couverture et détails  ici :

http://www.editionshelenejacob.com/aimez-vous-la-danse-nouveau-titre-a-decouvrir/#more-5563
 

 Interview donnée à l'occasion de la sortie de ce livre :

www.editionshelenejacob.com/interview-auteur-claude-colson/

Commentaire d'Odile Lecouteux sur le livre :« Aimez-vous la danse » de Claude Colson est un livre qui se lit dans un souffle.
Le personnage principal, attachant et opaque, manipule gentiment ceux qui l'entourent de très près comme de loin. Il mène le bal, dirige l'orchestre avec brio et il faut attendre la moitié du roman pour sentir que, mine de rien, ça va « tourner au vinaigre ».
Plus on avance en lecture et plus les personnages gagnent de l'ampleur et de la profondeur.
Pourquoi et surtout comment, l'inspecteur Delsault va - t-il se sacrifier sur l'autel de la passion?
Vous le saurez en suivant "les danseurs " du récit de Claude Colson qui progressivement, soulève le voile, avec précaution. L'histoire relatée dans un style soigné et contrôlé dans les moindres détails, nous laisse pantois!
Dire que « tel est pris qui croyait prendre » serait trop facile pour ce roman ou la vie et la mort valsent à chaque page, au point d'en perdre la boule. Un sacré bon moment de lecture.
http://www.editionshelenejacob.com/store/products/aimez-vous-la-danse/

 

 


 

Mon  récit Chemins croisés est à présent- lui aussi - disponible en e-book sur fnac, immatériel, amazon... (3,99 euros)

www.editionsdelaremanence.fr/chemins-croises.html

 

 

   
 

 

---------IMPORTANT--------------------------------------------------

 Les éditions Kirographaires de Jean-Philippe Demont Pierot (éditrices de mon roman court" Malgré tout") ont été placées en liquidation judiciaire le 23 avril 2013. Quelques exemplaires disponibles encore auprès de moi ( contact par mail). Réédité i en ebook et papier à la demande (30/01/14).

Editions Clément, nouveau titre "La petite boutique des sentiments", isbn 979 1092547 26 9

 

Critique de mon  roman "La fin, les moyens" http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article8653

 Video : Avon 0ct 2012

 

MES TROIS PREMIERS LIVRES CHEZ CHLOE DES LYS

http://www.editionschloedeslys.be/search.php?orderby=position&orderway=desc&search_query=claude+Colson

 

PROCHAINS SALONS DU LIVRE :

 Vous pouvez me retrouver en dédicaces

 

Vendredi 12 septembre - 20 h, présentation de "Chemins croisés" et de "Aimez-vous la danse" au café littéraire de Brétigny (office du tourisme).

 

 

ACTU :

 21 août 2014 : commentaire d'"Aimez-vous la danse ?" sur Amazon :

Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Aimez-vous la danse ? (Broché)
Claude Colson sait nous parler des rencontres amoureuses. Cet auteur, si tendre et sentimental, nous entraîne à nouveau vers des rêves d'amour vrai ! Il nous invite à une danse où rêve et vérité n'ont rien de contradictoires. L'amour peut arriver, puisqu'on y croit, puisqu'on le cherche, puisqu'on le veut, puisqu'on l'attend...Alors, oui, cette danse, on l'aime..Elle fait glisser les pas au-dessus de la finitude des jours ordinaires.
à chacun sa danse! Même si les cœurs hésitent, emportés par une étrange valse de circonstances, même si les corps se heurtent à l'implacable tempo du destin, la danse se poursuivra...trépignante de vie.
La chute du récit est inattendue, élégante comme un pas de tango renversé, furtive comme une révérence...Elle clôt à merveille cette escapade entre vie et mort si bien rythmée. Bravo ! C'est à lire !

16 mai 2014 : première critique d'acheteur de "Chemins croisés", livre-hommage à l'amitié, une amitié de 60 ans

Le livre « Chemin croisés » par Claude Colson

C'est un bel objet soigneusement réalisé avec une photo parlante sur la couverture. Des jeunes gens posent, bras enlacés, l'un cherchant l'autre dans ce moment immortalisé.
Si d’emblée, j'ai reconnu l'auteur, je me suis demandé si "l'ami" figurait sur la photo...
L' écrivain Claude Colson aborde son affection indéracinable avec un ami d'enfance. L'amitié naturelle se renforce par des valeurs acquises au fil des événements. Pourtant, dans l'absence, la menace du désenchantement plane, et si l'auteur accepte humblement cette dernière, il refuse de souffler la bougie. Quel est, entre l'auteur et l'ami, ce trait d'union qui rassemble le temps et renforce la vie ?
L'auteur va-t-il nous faire croire que l'on peut s'aimer à tous les âges, en tenant vaillamment le lampion ?
Au fil des pages, la jeunesse passe comme il se doit et si l'amitié semble « perdue d'avance » chacun se comporte envers l'autre, en raison de sa propre nature. Tous les chemins sont pris pour se reconnaître, se montrer digne, consommer ensemble, se perdre, se retrouver dans la bienveillance. Lucide, l'auteur annonce la couleur « l'histoire ne repasse pas les plats » et avec sa disparition, l'ami ouvre un livre qui bouleverse, interpelle, enrage aussi...

Merci à Claude Colson pour ce don d'écriture pudique et passionnée.
« Chemins croisés » des hommes qui s'aiment, qui se manquent et qui parviennent toujours à rire.

 

 

2 mai 2014 : j'ai reçu mon stock de "Chemins croisés" (sortie officielle le 5 mai)

19 avril 2014 : reçu ce jour 2 exemplaires papier de mon "Chemins croisés" qui paraîtra le 5 mai. D'ores et déjà commandable sur le site de l'éditeur.

 

Par aill, reçu le commentaire de Martine Platarets pour "la petite boutique des sentiments" (ex "Malgré tout") :

"

"J'ai déjà lu la moitié du livre et je suis plus que ravie, il est magnifique, je vais le terminer, il le faut absolument, un vrai régal !....
Je viens de le finir. Un chef d œuvre ! Un vrai régal. Le style me plait beaucoup. Il est simple. Facile à lire. Je vais m abonner et lire vos autres livres. Il est génial ! J ai étais surprise de la tournure agréablement car j ai connu un couple comme ça. De grands amis et le sujet et si bien décrit. J adore oui je L ai lu sans m arrêter. Bravo ! Quelle plume ! Merci de me l avoir proposé. Je suis ravie !"

 

9 avril 2014 : parution en mai de mon sixième livre, un récit autobiographique retraçant 60 ans d'amitié :

 

http://www.editionsdelaremanence.fr/chemins-croises.html 


 

19/02/14 : contrat signé avec les éditions Hélène Jacob pour l'édition d'un roman court (novella) "Aimez-vous la danse ?", histoire sentimentale en milieu policier ; sortie en livre électronique le 23 juin et en papier quelques jours plus tard.

Article paru le 13/02 dans Le Républicain de l'Essonne( Baya Kanane)

 

LA PASSION DE L'ECRITURE

Portrait de Jean-Claude Collau, un habitué des salons du livre, qui a publié en octobre dernier son dernier roman. 
Professeur agrégé d’allemand en lycée durant 23 ans, Jean-Claude Collau, ou plutôt Claude Colson, en écriture, vient de faire paraître un nouveau roman. Habitué des salons du livre de Mennecy, Dourdan, Viry-Chatillon, Guillerval et Brétignysur- Orge, cet Essonnien, installé depuis 1987, s’est remis à l’écriture il y a quelques années.
« J’ai vécu sur le plan sentimental de vrais bouleversements qui m’ont amené un beau jour à prendre la plume. 
J’ai fait mes débuts en écriture en poésie et, très vite, on se prend au jeu de l’écrit. De plus,pour ce premier livre, je n’ai pas eu besoin de chercher le sujet », raconte Jean-Claude Collau. Depuis 7 ans, il écrit sans cesse et publie régulièrement. 
Ce qui guide incontestablement l’auteur est la passion amoureuse. «Mes trois premiers romans sont des récits qui mêlent prose et poésie en vers libre », précise l’auteur. Ainsi, en 2007, Claude Colson publie “Lena, une rencontre”puis, en 2009, “Saisons d’une passion” ainsi que “Toi-Nous”, édité aux éditions Chloé des Lys, en Belgique. 
Puis, en octobre 2013, Jean-Claude Collau a publié son dernier ouvrage “La fin, les moyens”. « C’est un roman court, un texte politico-social sur le début du mouvement féministe en France dans les années 1978 », confie l’auteur. L’écriture est toujours là pour cet auteur qui a comme projet de publier dans trois mois un recueil de poèmes et de prose.
« Ce sera à 90 % un recueil poétique et 10 % de texte en prose et mon 6e ouvrage », conclut l’auteur qui travaille déjà sur un autre thème et une autre nouvelle.
B.K.
• www.editionschloedeslys.be
Le Républicain de l'Essonne, 13 février 2014

 

 

17/02/14 Réédition de ma novella (ex)Malgré tout sous le titre La petite boutique des sentiments, éditions Clément, ebook et papier à la demande (144 p., format poche, 8,10 euros + 3,99 port)

http://www.clement-ed.com/

   voir romans

 

11/02/14 :

Je viens de donner par mail mon accord à une maison d'édition pour la sortie d'un roman court, sentimental encore (dans le milieu policier). Ce sera le 3 ème contrat en -pour l'instant - 3 semaines (je n'ai pas encore le dernier), mais je rame depuis 3 ans pour cela. Celui-là sera numérique et impression papier à la demande (comme le précédent). En principe donc éditions Hélène Jacob.

04/02/14 :  Prochain livre à paraître :

http://www.clement-ed.com/products-page/romans/la-petite-boutique-des-sentiments/

 

 30/01/14 : 

Je viens de recevoir des éditions Hugues Facorat mon exemplaire signé du contrat d'édition de mon sixième livre : cette fois, un recueil de poésies (90%) augmenté de quelques réflexions.

29:01/14 : longue interview par une journaliste du Républicain de l'Essonne, article à :  venir.


 18 janvier 2014 : 

J'ai signé ce jour un contrat pour l'édition de mon 6 ème livre, un recueil de poésies (80) avec quelques textes en prose (environ 20).

 

"Saisons poétiques en train"

 (voyages au fil de la vie, poèmes et réflexions)

http://www.hfedition.com/

 


  Décembre 2013 : Préparation d'un recueil composé de 80 poèmes "de train" et de 20 textes en prose , rédigés de 2006 à 2013

------

 

Avis d'Alice Adenot-Meyer : un roman court et prenant, qui nous replonge dans le contexte mouvementé de la fin des années 70. L'intrigue est bien menée, les évènements s'enchaînent, inéluctables. L'amateurisme des trois jeunes femmes pourrait faire sourire s'il ne conduisait pas à la tragédie. Intéressant .

  Je viens de croiser un copain qui avait acheté mon dernier livre," La fin, les moyens".
Spontanément il m'a donné son avis (que j'espère il va me mettre bientôt par écrit)

" C'est super ! Au début je me suis dit, mais bon sang, pourquoi il va aussi vite , (il faut dire que le livre se lit en une heure/une heure 10 ; je crois que -formé par la poésie - j'écris toujours à l'os, sans fioritures et droit au but) et puis après, une fois fini, je me suis dit : c'est ça, c'est comme ça qu'il fallait faire !"

Cela me fait plaisir car je commençais à douter de ma manière d'écrire, alors en attendant son avis écrit, je vous le livre, tel qu'il vient de me le dire.


 

Vendredi 8 novembre, je présente "La fin, les moyens" au Café littéraire de Brétigny (91)- 20 h, amicale laïque.

5 septembre 2013 :

 !!!! Livraison par les éditions du Banc d'Arguin de "La fin, les moyens", 

Un roman court, coup de poing, pour retracer, dans l'action, une dérive ponctuelle et de pure fiction du nécessaire combat mené par les féministes au début de leur mouvement, ici en 1978, époque trouble en Europe de l'Ouest. 

Un roman historico-moralo-politico-social : jusqu'où peut-on aller pour défendre une cause ?

(voir p. 6)

déjà disponible par commande à l'éditeur, 16 euros, port offert.

 

 

1 er septembre 2013 

Mes livres sont également disponibles ici :

http://www.auteurs-alea.org/auteurs/claude-colson

 

 

 

6 août 2013 : 

Deux nouveaux avis de lecture sur mon roman court "Malgré tout", dont j'ai toujours des exemplaires disponibles malgré la liquidation judiciaire des éditions Kirographaires de Jean-Philippe Demont Pierot :
"Mon avis, Monique Sauvanet
C'est une histoire assez courte mais l'auteur réussit cependant à bien installer son histoire, prend le temps de présenter correctement chacun des personnages. Le thème m'a plu, traité avec justesse. Je n'en dirais pas plus pour ne pas dévoiler l'essentiel du sujet. L'écriture est fluide, agréable à lire. De bonnes interrogations dans ce récit, une piste de réflexion, peut être.... Cependant, perso, je n'ai pas accroché à toutes ces questions que se posent ce couple, fort sympathique « malgré tout ». Cette histoire d'amour, même si elle survient au détour d'un chemin inhabituel, (pour l'un des personnages), n'est, à mon sens, ni si différente ni plus difficile qu'une autre... Aimer, c'est toujours prendre quelques risques, celui de décevoir ou celui d'être déçu, celui de voir une belle histoire prendre fin, celui de voir l'autre se détacher etc, cela depuis la nuit des temps, non ?
Aimer, vivre, toujours...Malgré tout. Voilà la belle conclusion pour ce livre qui se lira d'une traite... Merci à Claude de l'avoir proposé aux « Livres voyageurs »

Sabrina Faurite : Comme quoi dans la vie, rien n'est jamais acquis ! Nous l'oublions parfois ! l'histoire d'une femme et d'un homme, leur rencontre va chambouler toute leur vie... Une histoire courte, bien écrit, un joli vocabulaire qui correspond bien aux personnages.
Un virage a 360 ° pour ces deux personnes qui ne s'y attendaient pas du tout !
"

 

4 juillet 2013 : reçu la troisième version (papier) de la maquette de mon 5 ème livre. Corrections renvoyées par mail : la parution est très proche !

27 juin 2013 : reçu les premières propositions de couverture et 4  de couv pour "La fin et les moyens", roman, titre provisoire.

17 juin RV avec l'éditeur de mon prochain livre pour travailler la maquette 

15 juin : reçu la maquette de mon cinquième livre : un roman court. le livre devrait sortir rapidement à présent

juin 2013 : un salon du livre de mon département, celui d'Etiolles, refuse ma présence ; les motifs avancés sont tous folkloriques...

DIMANCHE 28 AVRIL 2013 : À vos ordis !

Dimanche prochain, mon interview par Bob Boutique dans son émission télé mensuelle d'ACTU TV (à partir de 20 heures).
voir page d'accueil

29octobre 2011 : livre"Malgré tout" indiqué "disponible" sur le site des éditions Kirographaires

 26 octobre 2011 : dernières épreuves du roman "Malgré tout " validées ; le livre sera incessamment chez l'imprimeur. Sortie prévue le 29 novembre.

http://www.edkiro.fr/malgre-tout.html

 
22 :04/2013 : Avis d'une personne perdue de vue depuis 15 ans et plus sur mon roman "Malgré tout" (janvier 2012) :" J’ai eu entre les mains ton roman Malgré tout que mes parents m’ont donné et j’ai été captée J
Je ne savais pas du tout que tu écrivais et j’aime beaucoup le style.
 
J’ai vu que tu en avais écrit d’autres et je vais donc tenter de me les procurer… 
 

Avis d'Elisabeth Charrier (auteur) : "

      •  "ce livre m'a étonné par sa maturité d'esprit. l'homme, torturé par les non-dits de la femme qu'il vient de rencontrer et dont il est tombé amoureux, dépasse ses peurs, ses à-prioris, pour aimer enfin. belle preuve d'amour, ma foi et l'auteur (et je ne suis pas la seule à le dire) semble connaitre les femmes, la femme dans tout son ensemble, sur le bout des doigts. étonnant "

 

 Avis de Claire Gilbert (auteur) : "

 

Une histoire d'amour c'est simple, c'est deux personnes, un et un qui font deux, mais dans la réalité, ça se complique. Claude Colson dans son livre décrit avec précision et une vraie sensibilité les maladresses et la fragilité d'un nouvel amour, quel que soit l'age, quelles que soient les expériences du passé. Ses personnages suivent un fil invisible prêt à ce casser à chaque instant. J'ai beaucoup aimé ce livre, lu d'une traite. On se plonge dans le passé des personnages pour mieux comprendre d'où viennent leurs hésitations, leurs pertubations à une histoire en devenir.

  1. Malgré tout est un hymne, nous pas un péan guerrier ou agressif, une chanson d’amour douce comme une caresse, tendre comme un baiser. Toute la poésie de Claude Colson s’y retrouve, avec sa délicatesse accoutumée. Bravo!

  2. Jean-François Chalot (sur Agoravox) :

    "

     

     


     

     


    un roman court et un petit bijou

    C'est un livre étonnant...A lire la quatrième couverture, le lecteur s'attend à une histoire d'amour un peu banale, écrite à la va vite. Mais très vite, dès les toutes premières pages, le lecteur se reprend : la rencontre entre cette femme et cet homme est une découverte pour l'un comme pour l'autre.

    L'auteur possède une plume fine et alerte et maîtrise totalement le français, ce qui ne gâche pas l'ouvrage, bien évidemment.

    Sexagénaire et veuf, Michel ne cherche ni conquête, ni aventure jusqu'au jour où il rencontre Charline, de dix ans sa cadette..

    L'attirance réciproque est immédiate mais rien n'est facile ni pour l'un, ni surtout pour l'autre qui vit en couple.

    Chacun est le produit de sa propre histoire, de sa filiation, de ses rencontres et aussi de ses déconvenues et la renaissance amoureuse n'est pas un long fleuve tranquille.

    Sans rien dévoiler du destin original de Charline et de cet amour fort naissant, « on » peut dire que ce livre aborde des questions d'actualité et s'éloigne des sentiers battus du paraître et du conformisme. ;

    Il n'est pas toujours facile d'être accepté (e), même dans cette France post soixante huitarde.

    Certaines personnes jugeaient comme des perversions, les relations hors mariage et comme l'écrit avec justesse l'auteur : « Les gens critiquaient du bout des lèvres la vie sexuelle d'autrui, et ce d'autant plus qu'ils vivaient eux-mêmes dans le plus total refoulement »...Le trait est dur mais malheureusement réaliste !

    Ah ! j'oubliais : ne pensez pas lire ce roman par petits bouts, il n'y a pas de suspense proprement dit mais un fil invisible vous empêche de le refermer avant que l'histoire soit terminée.

    Goûtez ce petit bijou.

    Jean-François Chalot

     

     


     

     

     

     

    PS:


    Si Jack Lang a réussi sous Mitterrand à sauver nombre de petites librairies en limitant à 5% les réductions pouvant être pratiquées, il reste encore beaucoup à faire pour libérer le livre...
    Est-il normal qu'une œuvre de qualité, composée de peu de paginations soit vendue 16, 95 € comme ce livre : « Magré tout » ?
    L'auteur, peu connu a t-il le choix s'il passe par une « petite » maison d'édition ?
    Qui osera lire un tel ouvrage pour un prix si élevé ?
    Voici là un auteur cadenassé et un lecteur qui aura peu de chance de voir ce livre pourtant de valeur dans une librairie.
    Il faut dans le domaine de l'édition, que le livre soit libéré et que l'auteur puisse être aidé et que le produit de son travail puisse être accessible....

     


     


    Everbook Book A Blok 9 juin 21:30

    Bonjour Claude,

    Ca y est j'ai terminé votre livre et malheureusement je suis assez mitigée, il y a des choses qui m'ont plu et d'autres moins.

    Je suis désolée si je suis un peu longue mais c'est pour vous expliquer mon point de vue qui n'engage bien sûr que moi et j'espère que vous ne le prendrez pas mal.

    Tout d'abord j'ai beaucoup aimé l'idée de départ, c'est à dire la rencontre de Michel et Charline qui va changer leurs vies.

    Quand vous mettez sur la 4ème de couverture : elle est en couple, j'étais long de m'imaginer que c'était avec une femme et cela m'a agréablement surprise, j'ai adoré.

    Ensuite j'ai bien aimé vos personnages, leurs passés, j'avais vraiment envie d'un happy end pour eux, je trouve qu'ils le méritaient.

    Et enfin le fait que vos chapitres soient courts m'a bien plu, cela dynamise bien le récit.

    Passons maintenant à ce qui m'a le moins plu :

    Le déroulement de l'histoire m'a un peu gênée, j'aurais aimé que les 4 premiers jours qu'ils passent ensemble soient plus détaillés, qu'on sente plus cette passion entre eux et justement pendant ces quelques jours qu'elle lui explique un peu sa situation pour que les choses soient bien clairs entre eux avant qu'il se passe quoique soit, que Michel ait le temps de digérer tout ça.

    Ensuite j'ai trouvé des passages un peu inutiles comme quand il rencontre sa collègue dans l'hôtel, je ne vois pas en quoi cela apporte à l'histoire, j'aurais aimé encore une fois plus me concentrer sur notre couple et leurs questionnement.

    La réaction d'Elisabeth m'a énormément déçue, je la voyais comme passionnée, combative et qu'elle accepte aussi facilement la rupture m'a fait bizarre, j'aurais cru qu'elle se serait battue pour Charline, je n'ai pas trop adhéré à sa logique.

    J'ai même cru au moment où Michel reçoit la lettre anonyme, que c'était elle mais non, c'est dommage vous auriez, à mon avis, pu faire quelque chose de très intéressant à ce niveau là.

    Voilà vous savez tout, encore une fois c'est ma perception de votre livre après je suis persuadée que d'autres personnes l'aimeront plus que moi.


 

 

 

 

 

 

 Octobre 2011 : commentaire de "bulle" du forum Parfum de livres sur

Toi-Nous :

"Histoire d’amour via internet. Le mode outil par excellence pour conquérir le monde.
Yves est passioné du net , il se rend régulièrement sur un forum.
Il se développe des amitiés qui se rendent parfois plus loin.
Plus loin c’est vers l’amour. Le msn sera la porte d’entrée. À travers les écrits la passion déchire les mots.
On voit naître le début d’un amour , la mise en veille d’un autre pour finalement faire le saut vers ‘La rencontre’.
Un voyage en train , l’attente de découvrir le plaisir à deux. Marianne est son nom. Il l’attend impatiemment.
Ensuite un méli-mélo d’avancement , de roucoulement, de distancement, de séparation , de reconnection et de séparation.
L’amour de la découverte, L’amour passion, l’amour déchirure , l’amour déchue parfois.

Dans l'écriture, utilisation du format (liaison internet/forum/msn). Cela fait tout à fait différent comme lecture.
Tout au long du livre. J’avais une chanson en tête. ‘L’amor por internet.’ D’un groupe de République Dominicaine.
J’ai beaucoup aimé les poèmes. aime Mon point neutre sur ce livre, trop de séparations." (NDLR : 23 ruptures dans cette liaison).

 

-----------------------------------------------------------------------------------------
 

 

 

 Premier avis d'une acheteuse de "léna, une rencontre"

Février 2011 :nouvel avis sur  "Saisons d'une passion".

Je ne peux en révéler que le début et la fin car le reste était personnel

"J’ai lu les Saisons à petits pas, avec beaucoup de douleur. Des larmes même.
Pour te paraphraser, je dirai que « la lecture était un jeu de courage et de vérité ».
...
Je te félicite pour la rigueur que tu as mise à trouver le mot juste, le bien dire de ce voyage…"
 

JANVIER 2011

 

 

Avis de ginger qui tient le blog littéraire nonoboutik.blogspot.com

 

Toi-Nous :

 "Un excellent livre relatant une histoire d'une grande tristesse. 
J'ai adoré l'alternance de passages entre lecture classique et poésie, cela m'a fait penser à une comédie musicale. parfaitement orchestrée. Il en ressort des personnages torturés, d'une grande solitude, à tel point que cette relation principalement à distance reste un rare lien avec l'amour. "

 

 

NOVEMBRE  2010

- p 6 : une rubrique sur mes lectures

 

- Une note de lecture de Christine BRUNET sur Toi-Nous  (voir page 2)



 

 

 

 

 

OCTOBRE  2010

 

 

 

 

 

 

28 octobre : ma réflexion du jour :

La création, c'est au final de l'inutile, comme le reste mais qui dira ce qu'elle apporte en "trouver du sens" au créateur, sa fierté gratuite ( et la nécessité vaine)   d'avoir ajouté au monde quelque chose d'unique ( à prétention esthétique) qui n'y était pas avant lui.

20 Octobre :

 

 

 

 Dans  mes trois premiers livres d'autofiction j'ai eu pour souci constant d'essayer d'aller à l'universel.

 

Je reçois , 4 ans après la première parution de Léna, une rencontre, cet avis qui montre que je n'ai pas totalement échoué :

" Je viens de terminer "Léna, une rencontre"... que dire... j'ai beaucoup aimé ! Et cela m'a en même temps beaucoup troublée : c'est comme si j'y entrevoyais l'écho de mon propre récit... même si le contexte, l'histoire, ne sont pas exactement les mêmes, bien sûr... il demeure toutefois des similitudes dans les émotions... et dans l'expression de celles-ci... sauf que, bien sûr ici, le point de vue est masculin.
   Bref, merci pour ce moment de lecture !"

 

 

SEPTEMBRE 2010

 

 

 

Le 28, mini avis sur Toi-Nous :

 ".. je suis allée du côté de Toi-Nous avec envie. Pas de déception. Une évolution du héros, un beau style... De magnifiques poèmes... Des instants de tendresse, des coups de gueule, des moments de désespoir ou d'incompréhension... Tout y est... Bravo!"

 Commentaire n°1

posté par christine brunet hier à 07h39
 
 
 
 
 
----------------------------------------------------------
 
 

 

 JUIN 2010

Avis de Christine BRUNET sur mes deux premiers livres :

 

Je suis à quelques heures de mon départ en vacances et, comme un fait exprès, je reçois deux livres de Claude Colson.

 Je laisse tout tomber et j'ouvre Saisons d'une passion... Je lis et lis puis, incapable d'arrêter ma lecture, je poursuis dans la foulée par Lena, une rencontre... J'ai commencé... J'ai besoin d'aller jusqu'au bout.

 1er avril: FIN... "Comment ça, FIN ? Ah non, ça, c'est pas possible!"

Je m'insurge puis je me dis que j'ai dû rater quelque chose... Je tourne les pages... Rien... Non, c'est bien fini ! Je n'en reviens pas.

 Qu'est-ce que je fais  à présent ? Une fiche de lecture ? Deux ? Non, une seule, parce que Lena est le prolongement naturel de Saisons d'une passion, plus pudique, plus intellectuel... "Saisons" emporte par les mots, les rythmes, les non-dits... Lena prend aux tripes... Le journal intime de la fin est spontané, sans fard, expéditif, pour donner de cet amour une image de sincérité poignante. Ses mots pourraient être les miens, les vôtres : je m'insurge, je grince des dents, je comprend, j'accompagne...

 Alors, des fiches de lecture ? Pour quoi faire ? Ces textes, on les vit, on les ressent et puis c'est tout... Je ne veux pas parler des poésies, des styles différents, de la qualité littéraire : d'autres l'ont fait avant moi... Parler de l'histoire ? Comme si cette intimité se racontait ! 

 

  Et un peu comme Bruno, puis Jean-Yves qui ne parvient pas à tourner la page, à se lier à nouveau, à lâcher le stylo qu'elle lui a offert pour écrire, décrire, s'épancher, je n'ai pas envie de fermer le livre, de lire le mot "fin" de ce 1er avril...

 Et lorsque je m'y résous, je jette un oeil sur la pile de livres à lire puis je détourne le regard : non... J'ai besoin d'attendre pour ouvrir le prochain...

 

Il est des livres qu'on lit, pose et oublie dans un recoin plus ou moins éloigné de la mémoire. 

 

 

 

Il en est d'autres qui marquent l'esprit et survivent au temps qui passe... Ils laissent à foison des couleurs, des impressions, des sensations... 

 

 

 

L'écriture de Claude a ce pouvoir...

 

 

 

 

 

Une interview à propos de mon rapport à l'écriture

 http://recreaction.over-blog.org/article-claude-colson-50558872.html

 

 

 JANVIER 2010

 

 Voilà, mon troisième  bébé , TOI-NOUS vient de naître, lui aussi aux editions Chloé des Lys. C'est probablement mon dernier livre du genre autofiction, j'ai depuis rédigé deux romans courts non encore édités. , ISBN 9782874594403. 90 pages .
En voici la quatrième de couverture :

Troisième et dernier élément autonome d'une trilogie formelle, mêlant dans un même livre récit, poèmes en vers libres, et journal pour conter une seule aventure, Toi-Nous mélange cette fois ces genres intégralement.

Si vous êtes intéressé(e), vous pouvez l'acquérir aux éditions Chloé des lys pour 9 euros plus quelque chose comme 3,5 euros de port. Ou mieux encore, dédicacé, auprès de moi, au prix de 11 euros port compris, par chèque (prévoir un délai au plus de 1 mois dans les deux cas)

 

 

 

 

 

 

OCTOBRE 2009
Interview (avec photo de l'auteur) réalisée par Bob Boutique, libraire et écrivain belge pour l'ACTU, son blog très actif

http://www.bandbsa.be/contes/interview/colson-interview.htm

 

MARS 2009 :Saisons d'une passion réédité !!!
ISBN 9782874593680
Commande à l'auteur 12,50 plus 3 euros port (métropole). Ancienne édition : 8+3 voir plus bas
Sinon commandes chez Chloé des Lys (-30%) sur prix librairie qui est de 20,70 euros,

 

 

 

 A PROPOS DES MES LIVRES EDITES

 

 

 

 

*La structure narrative de "Saisons d'une passion" pourrait se comparer visuellement à une flèche(histoire linéaire, trois genres successifs ), celle de" Léna, une rencontre" à une spirale (reprises du thème, obsessionnel, au changement de genre) , et enfin celle de "Toi-Nous" aux dents d'une scie (histoire à a-coups et mélange intégral des trois sortes d'écriture.

 

 

ET TOUJOURS VALABLE :

 

 

 - BONNES AFFAIRES : MES PREMIERS LIVRES

 "Saisons d'une passion" a été réédité (mars 2009 ). Analyse sur ce site.
Je brade les exemplaires qui me restent - 9 euros , port 3 euros en France métropolitaine. Contact mail via ce site.

 

 Idem Léna, une rencontre 8,5 euros port 2 euros Claude

 

 

 CLAUDE COLSON
REÇOIT VOS REMARQUES , COMMENTAIRES, QUESTIONS
SUR SON MAIL

 

 

 

 

monilet@wanadoo.fr
 

L'ensemble des trois livres constitue aussi une trilogie thématique qui pourrait s'intituler 14 ans d'amour-passion (Saisons d'une passion est le volet 1, Léna, une rencontre le volet 2, Toi-Nous le dernier volet ; tous se lisent indépendemmeent)
 

Claude Colson joignable à :
monilet@wanadoo.fr